Toques et Porcelaine 2019

Le centre ville de Limoges est le théâtre pour la 8ème édition de Toques et Porcelaine.

De l'art de la transmission 

Le rendez-vous de jeunes chefs talentueux venus dans la capitale limousine sublimer l'excellence du savoir-faire français. La ville accueille cette année le chef Juan Arbelaez en invité d'honneur.

Les Halles de Limoges © photo PdF 2019

15 autres chefs de renoms l'accompagneront pour magnifier les produits du terroir limousin. 14 maisons de porcelaine prêteront leurs plus belles vaisselles à accorder avec les plats des chefs. 

Trois jours de festivités avec au menu : arts de la table et produits du terroir limousin.

 

Les 20, 21 et 22 septembre 2019

vendredi, 20 septembre 2019 Écrit par

Les 35 ans de la Fête d'automne à Saint-Jean de Beauregard

Nous vous invitons aux 35 ans d'une Fête qui compte de nombreux adeptes. La Fête des Plantes de Saint-Jean de Beauregard est réputée pour la qualité botanique de ses présentations. Véritable rendez-vous de la rentrée, il colore le mois de septembre d'une palette automnale...

Pour y assister, répondez à la question suivante , Quelle thématique est à l'honneur pour ses 35 ans ?

Contact@patrimoinedefrance.fr

 

35 ans, le bel âge...

Un anniversaire extraordinaire durant lequel on pourra retrouver les anciens participants qui ont répondu à l'appel. Toutes les productions du passé seront là, sans oublier celles du présent et de demain....

Fête des Plantes à Saint-Jean de Beauregard en automne 2017 © photo Carole Desheulles

Tout un pan de l'histoire de nos jardins : hier encore, difficile d'imaginer que certaines espèces seraient accessibles et "communes" dans nos espaces verts : Les hostas, les hellébores, les heuchères, les échinacées, les cornouillers, sont devenues incontournables. Sans
parler des graminées, et que nous réserve le futur ?

Les Immanquables de ces trente-cinq dernières années à retrouver ce week-end

Arbres, arbustes, bulbeuses, graminées, grimpantes, rosiers et vivaces rares, mobilier, décoration, accessoires, vêtements, artisanat, le rendez-vous à ne pas manquer !

Des animations, des conférences

Les 27, 28 et 29 septembre 2019

A trente minutes au sud de Paris

 

 

 

jeudi, 26 septembre 2019 Écrit par

Festival de la Tomate et des Saveurs

"La tomate sous toutes ses formes" voilà la promesse de la nouvelle édition du Festival de la Tomate, devenu le traditionnel rendez-vous des amoureux du fruit.

Ovales, allongées, cornues, striées…la tomate ne manque jamais de nous surprendre. Sur place, un marché fourni en variétés anciennes, de toutes les couleurs, blanche, jaune, orange, noire…, à la saveur inimitable loin de la standartisation et des tomates imangeables que l'on nous vend obstinément...

 

© photo PdF 2019

Une cinquantaine d'exposants ajouteront aux notes gustatives des tomates exposées, des graines et des plants que les visiteurs pourront se procurer. Nouveauté cette année, une exposition expliquera l’histoire de la tomate, de sa découverte au Mexique à son parcours à travers l’Europe...

Diverses animations ponctueront ces deux jours; ateliers de dégustations et visite guidée du potager conservatoire national de la Tomate.

Initiative interessante la dégustation à l'aveugle de différentes tomates pour retrouver sa couleur soa saveur sans être influencé, une expérience originale !

Concours de dessin autour de la tomate pour les enfants.

Les 7 et 8 septembre 2019

Tarif 7,50€ visite des jardins du parc et des expositions

Château de la Bourdaisière

37 270 Montlouis sur Loire

02.47.45.16.31

 

mardi, 03 septembre 2019 Écrit par

Faïencier, un métier d'avenir

A Nevers, la faîencerie est affaire de famille depuis des siècles. Une nouvelle génération en a pris les commandes, sur les pas des anciens mais en actualisant cet art ancestral.

On n'échappe pas à son histoire. Clair est depuis enfant dans cet environnement, son père, son grand-père, avant lui, exercaient la profession. La faîence il connait sur le bout des doigts.

Toujours actuelle la Faïence de Nevers © photo PdF 2019

 

C'est un artiste, il maîtrise parfaitement la technique.

Le doigté du Maïtre Faïencier © photo PdF 2019

 

A Nevers on a le réflexe faîence ! La tradition est bien ancrée pour offrir des cadeaux, une belle faïencerie est toujours appréciée. La faïence ne se démode pas, les commandes affluent.

Vous pouvez visiter l'atelier et découvrir un métier passionnant expliqué avec générosité

Faïencerie Clair Bernard

1 Rue Sabatier 

58 000 Nevers

03.86.36.51.71

 

dimanche, 28 juillet 2019 Écrit par

Autour du Four

Amis abonnés si vous passez par le Pays des Ecrins, voici une adresse de qualité, qui ne paye pas de mine mais très appréciable. Au premier abord, c'est un pavillon dans un lotissement comme un autre mais sur l'ardoise à l'entrée de son jardin, on peut lire Auberge, là vous pénétrez dans le royaume d'Esther.

Ancienne institurice, Esther Poncet a une autre passion que celle d'enseigner, celle de cuisiner. Et pour assouvir ce besoin, elle nous accueille dans sa maison toute l'année.

Entourée d'une jeune équipe motivée, sa cuisine régale les papilles avec des produits frais, faits maison, et comme son nom l'indique cuite au feu de bois !

© photo PdF 2019

La vue est superbe, sous la terrasse abritée du soleil.

Son adresse est bien connue des gourmands du coin, qui vous indiqueront de prendre le départ de la Vallée du Fournel en direction des Mines d'argent, à visiter dans la foulée, après le dessert...

Un Mimi-resto comme l'appelle sa propriétaire

Autour du Four

Ouvert toute l'année

Sur réservation les midis et soirs

04.92.23.00.69

8 rue de Portin

05120 L'Argentière-La-Bessée

lundi, 22 juillet 2019 Écrit par

Scultpure(s) au Jardin

Il faut croire que cette ancienne abbaye cistercienne inspire les artistes. Des sculptures géantes posées ça et là dans le parc inaugurent cette Première édition.

Située en le Havre et Rouen, en Seine-Maritime, le monument est animé depuis le début du mois par la manifestation qui incite à la détente et la découverte.

La Nature au coeur de l'exposition

Neuf artistes contemporains prennent possession du Domaine. Des matières de toutes sortes servent de support à leurs expressions, tournées vers l'environnement, source d'inspiration et de questionnement actuel.

Les danseurs © Bruno Lémée

De l'osier, du bois, du verre, du métal...matières qui se métamorphosent en figures animales. Singe, poissons, ou végétales, champignons, fleurs...

Les artistes exposés Isabo Ritz, Anne-Emmanuelle Marie, Larry Mc Laughlin, Judith Lemoine, Bruno Lemée, Jenni Fauvette, Marc Duparc, Josée Coquelin, Karelle Couturier.

Les arbres de Judith Lemoine © Judith Lemoine

 

Entrèe libre et gratuite

Tous les jours de 8 h à 20h

Abbaye du Valasse

Route de l'Abbaye

76 329 Gruchet-le-Valasse

 

 

Commissariat d'exposition

Dominique et Michel Laborde de l'Association Création Culture en Pays d'Auge

 

Jusqu'au 31 août 2019

jeudi, 18 juillet 2019 Écrit par

La Dentelle de Bayeux en danger

"La vente de nos productions cet été nous aidera mais ne suffira pas." estime la dernière employée du Conservatoire de la Dentelle de Bayeux.

L’appel au secours est déjà sans doute trop tardif. Le Tribunal de grande instance de Caen laisse la date butoir du 26 juillet pour rechercher des solutions viables économiquement.

En charge de transmettre ce métier unique, le Conservatoire de la Dentelle va demander des aides à la Région.

La vente des productions insuffisantes et les cours dispensés à de jeunes élèves en apprentissage ne vont pas résoudre l’équation. Les caisses sont vides.

©photo PdF 2019

 

Comment en est-on arrivé là ?

La précédente équipe, apparemment, n’a pas projeté cette institution dans le futur. La situation est devenue ingérable. Sa collègue vient de partir à la retraite et seule, Véronique Thomazo ne peut plus en assurer le fonctionnement.

Un recrutement d’urgence

Il faudrait embaucher et la formation ne se fait pas en claquant des doigts !

Il faut du temps pour former une dentellière sur un point exceptionnel, vieux de 300 ans, cela ne s’improvise pas.

La piste d’internet pourrait apporter quelques subsides. Si un mariage princier se profile…Un catalogue de vente vient de paraître pour proposer des dentelles aux fuseaux, à l’aiguille.

Inconscience, laisser aller, manque de projection dans l’avenir c’est un savoir -faire qui va encore disparaître en France. Alors qu’il pourrait être source d’emploi.

C’est une vitrine incomparable aux yeux des anglais, des canadiens, dernièrement des brésiliens, viennent nombreux admirer nos merveilles. Friands de découvrir ce que l’Ancien Monde sait faire de mieux, non délocalisable.

Notre Patrimoine commun.

Verdict à la fin du mois.

jeudi, 18 juillet 2019 Écrit par

La Ferme du Champ Perché

C'est un jardin aussi surprenant qu'inattendu à cet endroit. Il faut dire que sa propriétaire aime les expériences. Elle a la main assurément verte la jeune Cécile Andrieux.

A 1650 mètres, le jardin a de quoi surprendre !

Installée sur ses terres depuis peu, Cécile s'essaie au maraîchage d'altitude, son terrain de jeux domine la vallée et de sa vue imprenable elle produit des légumes de saison.

 

Le champ de Cécile © photo PdF 2019

 

Un chat n'y retrouverait pas ses petits mais Cécile connait son champ comme sa poche. Dans ce vaste champ où tout pousse en permaculture, où les allées ne sont visibles qu'à l'oeil averti de la jardinière, les plantes s'épanouissent. Ca fonctionne à merveille !

Cécile laisse la nature prendre ses aises, les herbes se développer comme elles le souhaitent, envahissant les jeunes plantations. Ensuite certains seront transformés pour la vente.

 

Vue sur le Col du Solude © photo PdF 2019

La cueillette sera livrée autour de la ferme et sur le marché. Les produits maison se transformeront en gâteaux et meringues aux saveurs originales.

Cécile raconte lors de la visite de son champ ses différentes activités au fil des saisons*

Les Jardins d'En Haut jouxtent le terrain de Cécile. Situés tous les deux sur la Route des Savoir-faire, les visites au public entretiennent l'activité dans les villages de montagne. Vous pourrez apprécier les produits locaux sur place : Confitures, ail des ours, produits maison, liqueur de génépi, petits fruits rouges...

Tous les vendredis de 11h à 13h

Du 1er juillet au 31 août

La Ferme du Champ Perché

38 250 Villars-Reymond

 

jeudi, 18 juillet 2019 Écrit par

Le Papier peint au fil des saisons

A proximité de Mulhouse, lesée est abrité dans un lieu exceptionnel du Patrimoine, et à lui seul déjà mérite la visite. 
Du 18ème siècle à nos jours
Le musée du papier peint expose des merveilles toute l'année et s'est donné pour mission de rassembler la mémoire du papier peint, tout en la conservant. 
Toute l'histoire de cet élément décoratif est représenté ici grâce à un fonds d’archives, à une documentation et à une bibliothèque spécialisée.
Printemps , Etoffe.com x Michael Cailloux, Paris 2019
Elémént représentatif d'une époque d'une mode, le papier peint respire l'air du Temps
L'exposition présentée se pare des couleurs saisonnières : "Le papier peint au fil des saisons"  évoque les quatre saisons dont les couleurs varient.
Elles s'associent dans notre imaginaire, le printemps sera synonyme de couleurs vives, légères, des pastels enchanteurs, l'automne se parera de bruns, marrons, aux tons mordorés. L'hiver s'habillera de blanc quant à son contraire, l'été dont la palette de jaune, orangé, éclatera de mille feux.
Le Bel Eté , Manufacture Etablissement Motel Gaillard, Paris, 1931
Depuis 1983 le Musée du papier peint de Rixheim fait revivre l’histoire et la technique du papier peint.  On y apprend le rôle qu’a pu jouer ce
matériau mal connu dans notre quotidien, son importance matérielle et affective.
Papier peint exposé au musée, dessin de Benjamin Rabier © photo PdF 2019
Et que de souvenirs autour du papier peint !
Un peu d'Histoire
Le papier peint est imprimé à Rixheim depuis 1797. Installée dans l’ancienne Commanderie de l’Ordre teutonique, bien nationalisé en 1790 une
jeune entreprise mulhousienne prend en 1802 la raison sociale Jean Zuber Cie.
Somptueuse Commanderie de l'Ordre Teutonique de Rixheim © photo PdF 2019

Au cours du 19ème siècle, la manufacture acquiert une dimension internationale, tant par la qualité du produit, création d’une trentaine de panoramiques, que du point de vue technique toutes les inventions notoires de la profession sont mises au point à Rixheim, à l’exception de
l’impression mécanique que la manufacture est cependant la première à adopter en France.
Les récompenses ne tardent pas : médaille d’argent en 1806 à la seconde Exposition des produits de l’industrie pour le panoramique « Les vues de Suisse », la première médaille d’or dans le domaine du papier peint à une Exposition française en 1834 et une médaille d’or à l’Exposition
universelle de Paris en 1867.
A faire Démonstration d’impression à la planche de bois

Du 1er Juin au 30 Septembre, Mardi, Jeudi et Samedi à 15 h 30
Du 27 juin 2019 au 31 janvier 2021
De 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h
Fermé le mardi du 1 er novembre au 30 avril
Ouvert
tous les jours le reste de l’année
Fermetures annuelles 1 er janvier, Vendredi Saint, 1 er mai et 25 décembre 
Musée du Papier peint
28 rue Zuber
68 171 Rixheim Cédex
03.89.64.24.56
mardi, 09 juillet 2019 Écrit par

Le verre au coeur de la France

Avec la faïence l'autre renommée de la ville de Nevers fut le verre

Provenant de diverses collections muséales et privées, les quelques 200 pièces qui composent cette exposition temporaire prouvent si il en est besoin l'importance de Nevers dans la production verrière française.

 

Exposition Le Verre au coeur de la France © photo PdF 2019

L'exposition explore son histoire dès 1583 avec une évolution dans le temps à Nevers, puis se prolonge plus à l’ouest à Orléans, renaît brièvement ensuite dans le Massif central à La Margeride, Védrines-Saint-Loup et pour finir à Montcenis, Le Creusot.

De la fin du XVIe au début du XIXe siècle le verre est présent sur tout le territoire. Après deux siècles d’une activité dense, la verrerie nivernaise connaît des difficultés financières et cesse définitivement son activité en 1775.

 

Une exceptionnelle collection de verres émaillés © photo PdF 2019

Le musée de la faïence et des beaux-arts dévoile l'une des spécialités nivernaises à savoir la technique des verres émaillés à la lampe, dont l'établissement possède l'une des plus riches collections.

L'on trouve ici une étonnante collection de « verres émaillés », c’est-àdire de figurines en verre travaillé à la lampe.

Grâce aux verriers italiens altarais, une autre forme de l’art du verre a été pratiquée de façon continue à Nevers, durant plus de deux siècles celle des verres de prestige, dits à la façon de Venise.

 

Exposition du 7 avril au 21 juillet 2019 prolongée jusqu'au 22 septembre 2019

Madame Jeannine Geyssant, Commissaire scientifique de l'exposition

Visite commentée sur rendez-vous

Ouvert du mercredi au dimanche de 12h à 18h
Fermé le lundi et mardi, sauf groupes et scolaires sur rdv

Musée de la faïence et des beaux-arts

16 rue Saint-Genest

58 000 Nevers

03 86 68 44 60 

 

lundi, 08 juillet 2019 Écrit par
Page 5 sur 10

S'abonner à la newsletter

Faire un don

En faisant un don vous contribuez à l'évolution de notre site qui vous apportera toujours plus de contenu

Montant
 EUR